lundi 6 janvier 2014

Joliette fête son 150e anniversaire

Fondée en 1864 par Barthélemy Joliette, la ville de Joliette fête son 150e anniversaire en 2014. Officiellement lancées ce 4 janvier par une animation historique réunissant les personnages marquants de l'histoire de la ville, les festivités s'échelonneront tout au long de l'année.


Barthélemy Joliette (1789-1850)
Biographie
Barthélemy Joliette.
Fondateur de l'Industrie (Joliette).
(1789-1850)

Par son noble courage, Il a fondé, fait croître et fleurir ce village. (M. N. BARBETTE, ptre.)

Né et baptisé dans la paroisse Saint-Thomas (Montmagny), le 9 septembre 1789, fils d'Antoine Jolliet, notaire, et de Catherine Faribault.

Étudia à l'école du village de L'Assomption, puis fit l'apprentissage du notariat auprès de son oncle Joseph-Édouard Faribault. Obtint sa commission de notaire en 1810.

Exerça sa profession à L'Assomption de 1810 à 1824. Géra la seigneurie de Lavaltrie à compter de 1822, stimula l'exploitation forestière et créa le village d'Industrie (Joliette). 

En 1823, Monsieur Joliette découvrit un site favorable à l’établissement d’une ville, près de la rivière L’Assomption, nommée par les Amérindiens : « Outaragavesipi » ce qui signifiait en langage iroquois : la sinueuse, la tortueuse.

Entrepreneur et homme d'affaires engagé en particulier dans le secteur des chemins de fer.

Il orienta ses activités également vers l’exploitation forestière et la construction de moulins à scie et à farine; premier jalon d’un développement industriel important, c’est la naissance du Village de l’Industrie.

Monsieur Joliette fit construire un manoir (1823), un pont (pont Des Dalles en 1824), un marché public (1837), des maisons pour les employés, des scieries et des manufactures, la première église paroissiale (1842), un presbytère (1844), un collège (1845). En 1850, avant de mourir, Monsieur Joliette voit son rêve se réaliser, l’acquisition du chemin de fer qui reliait le Village de l’Industrie à Lanoraie près du fleuve Saint-Laurent.

Au niveau politique il est défait dans Leinster en 1814; l'élection fut annulée le 21 mars 1815. Défait en 1816. Élu dans Leinster en avril 1820. Ne s'est pas représenté en juillet 1820. Élu dans L'Assomption en 1830. Démissionna le 15 juin 1832, suite à sa nomination au Conseil législatif, le 8 janvier 1832; fut conseiller jusqu'à la suspension de la Constitution, le 27 mars 1838. Membre du Conseil spécial du 2 avril 1838 jusqu'à la dissolution de ce conseil, en juin, et à nouveau du 2 novembre 1838 jusqu'à l'entrée en vigueur de l'Acte d'Union, le 10 février 1841. Appelé au Conseil législatif le 9 juin 1841.

Prit part à la guerre de 1812 à titre de capitaine dans la milice; devint lieutenant-colonel en 1827. Obtint quelques postes de commissaire et fut juge de paix.

Décédé en fonction à Industrie (Joliette), le 21 juin 1850, à l'âge de 60 ans et 9 mois. Inhumé dans l'église Saint-Charles-Borromée, le 25 juin 1850.

En 1864, le Village de l’Industrie devient officiellement Joliette.

Avait épousé dans la paroisse Saint-Antoine, à Lavaltrie, le 27 septembre 1813, Charlotte Lanaudière (Tarieu de Lanaudière), fille de Charles-Gaspard Tarieu de Lanaudière, seigneur, et de Suzanne-Antoinette Margane de Lavaltrie.

Plus d'informations sur l'homme.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire