vendredi 6 janvier 2012

Le comté de Maskinongé

En vertu de l'Acte de 1853 eut lieu une rédistribution des sièges à l'Assemblée. Les anciennes circonscriptions furent remaniées et de nouvelles créées. L'une d'entre celles-ci, tirée du comté de Saint-Maurice, reçut le nom de Maskinongé.
Le comté de Maskinongé sera borné, dit la clause 24, au nord-est par le comté de Saint-Maurice tel que décrit ci-dessus; au sud-ouest, par les limites de la ville de Trois-Rivières; au sud-est par le fleuve Saint-Laurent; et il comprendra toutes les îles les plus rapprochées du dit comté et y faisant face en tout ou en partie; au nord-ouest, par les limites de la province. Le dit comté, ainsi borné, comprendra les paroisses de Maskinongé, de Rivière-du-Loup, de Saint-Léon, de Saint-Paulin, de Sainte-Ursule et de Saint-Didace, ainsi que le canton de Hunterstown et son augmentation.

  • Saint-Joseph de Maskinongé - 3 881
  • Saint-Antoine de la Rivière-du-Loup - 3 048
  • Saint-Léon-le-Grand - 2 294
  • Saint-Paulin - 767
  • Sainte-Ursule - 2 048
  • Saint·Didace - 689
  • Le canton de Hunterstown - 388
Total - 13 115 habitants.

Le comté de Saint-Maurice possédait alors une population de 27,562 habitants.
Celui de Maskinongé eut donc presque la moitié de cette population en partage. Page trifluviennes (Série A - No16) Le Comté de Maskinongé (1853-1867) Francis-J. Audet (1934)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire